Innovation technologique : Mankou, inventeur de la 1ère tablette africaine, parle…

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L'inventeur congolais, Verone Mankou fait la fierté de l'Afrique.

L

Verone Mankou est directeur général de l’entreprise VMK. Ce jeune congolais est surtout connu pour avoir mis récemment sur le marché, une tablette tactile, la première conçue par un Africain. A l’occasion de la 12e édition des Jntic, ce jeune inventeur a présenté son produit qui sera commercialisé dans les semaines à venir en Côte d’Ivoire.

Quelle est la spécificité de votre tablette ?

Verone Mankou : Sa spécificité, c’est qu’elle permet d’avoir accès aux mêmes usages que les tablettes haut de gamme, pour un prix très accessible à un plus grand nombre de populations. En plus, son contenu est africain d’autant plus qu’il met en avant, des applications développées par des Africains.

Quel est l’objectif poursuivi en mettant sur le marché une tablette typiquement africaine ?

V.M.: L’objectif, c’est de faire du social-business. Nous croyons qu’il n’est plus acceptable aujourd’hui qu’en Afrique, l’accès aux Tic coûte encore si cher. On parle même de fracture numérique. Il faut permettre aux africains d’avoir accès à l’internet avec un périphérique accessible à tout le monde. Je pense que si tous les Africains ont accès à cette technologie, cela changera l’Afrique et même le monde.

Ne craignez-vous pas la concurrence ?

V.M. : Non, pas du tout, parce que tous ces grands concepteurs et inventeurs qui font les tablettes haut de gamme ne sont pas du tout intéressés par l’Afrique. Pour eux, l’Afrique est un petit marché. Ce qui tombe bien d’ailleurs parce que l’Afrique, c’est mon marché à moi.

Quelle politique avez-vous mise en place pour vulgariser votre tablette ?

V.M. : C’est plus une politique de proximité. Nous allons vers les futurs utilisateurs, pour leur parler de ce produit. A l’occasion des Jntic, la tablette a provoqué un réel engouement. Je suis même étonné qu’ici en Côte d’Ivoire, à des milliers de km de chez moi, je reçoive le même accueil que dans mon pays. C’est la preuve que l’Afrique est un seul et gros village.

Que pensez-vous du coût de l’Internet en Afrique, qui reste encore élevé ?

V.M. : Si la connexion internet coûte toujours cher en Afrique, je peux expliquer cela par le fait que chez les autres, ils ont beaucoup de clients. Tout le monde connaît ce que c’est qu’internet. Là-bas, les internautes se comptent par millions. L’Afrique, c’est un petit marché. De sorte que les entrepreneurs qui veulent se lancer, sont obligés de faire de gros investissements. Pour récupérer ces investissements, ils sont obligés de surtaxer le client final. Avec l’avènement de la téléphonie mobile, de l’ordinateur portable et le développement des réseaux sociaux, tout le monde veut avoir la connexion internet. Avec le fibre optique et les infrastructures qui sont mises en place dans chaque Etat, le coût de la connexion internet va baisser. Peut-être pas demain, mais dans un an ou deux ans, pourquoi pas.

Par Franck SOUHONE, source L’inter

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>